Le Corbeau Freux

SONY DSC

Corbeau Freux, Corvus Frugilegus, famille des corvidés.

Spécimen observé à la Pointe de la Rochette, à Wimereux, le 24 janvier 2016.

Description :

  • Environ 40 à 50 cm de longueur pour une envergure de 80 à 85 cm et une masse de 380 à 520 grammes.
  • bec droit, fort et pointu, laissant apparaître la peau blanche à la base.
  • Plumage : Entièrement noir, reflets violets ou bleus.
  • Plumes hirsutes en haut des pattes, noires.

Mode de vie :

  • Vol : Rapide. Le freux est un voltigeur.
  • Cri : Croassements aux sonorités variées.
  • Espèce très grégaire. Très rarement des couples isolés.Se regroupent l’hiver en grandes troupes, se regroupant la nuit en « dortoirs ».
  • Habitat : Bocage, zones plantées de peupliers, mais aussi parcs, prairies. Migrateur ou sédentaire.
  • Oiseau d’une grande intelligence instrumentale : Capable de se servir d’outils et de résoudre des problèmes complexes.
  • Animal territorial chassant les intrus, même les rapaces plus grands que lui.
  • Nidification : En colonies comprenant souvent plusieurs centaines de nids installés à la cime des arbres à feuillage caduc, à proximité d’un point d’eau. Le nid est une construction de branches, d’herbes sèches, de mousse et placée très haut dans un peuplier, un chêne, un platane ou un marronnier.
  • Ponte en mars de 3 à 5 œufs vert ou bleu clair tachés de sépia ou de gris. Incubation dure de 17 à 20 jours . Les jeunes sont nidicoles (oisillon naissant nu ou légèrement duvetés, aux yeux fermés ou ouverts, qui est incapable de quitter le nid, et doit être nourri par ses parents jusqu’à son essor), et ne s’envolent qu’au bout d’environ 35 jours après l’éclosion.
  • Régime alimentaire : graines (les semences, dans les champs, ne sont pas épargnées.), vers de terre, scarabées, petits rongeurs.

Fréquence : Présent dans toute l’Eurasie, le corbeau freux est observable en ville, de plus en plus souvent. Depuis la tempête de 1999, après la destruction de certains dortoirs, et les nuisances que lui causent les hommes, il cherche la tranquillité dans les parcs et les zones protégées, attiré également par les dépôts d’ordures. L’espèce, non protégée, a parfois failli être éradiquée, en raison de son habitude à manger les semences dans les champs.

SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s