A TRAVERS LE TEMPS… LES CORSAIRES DE BOULOGNE… Suite VI.

Le retour des corsaires en 1806 Maurice ORANGE

Le retour des corsaires en 1806 Maurice ORANGE

FLOUEST est l’un de ces coureurs de mer qui n’eut qu’un rapport bref avec la course boulonnaise. En 1807, il est le Commandant de Bord de l’Espoir, pour l’armateur RIGOULT de Saint-Valéry-en-Caux. Cette année-la, il prend seul le Robert-Thomas, et le Marie venant de Londres. Cette seconde prise est réalisée en collaboration avec le Glaneur de Tom SOUVILLE, le célèbre corsaire calaisien, et le Chasseur de J. FOURMENTIN. L’anecdote montre tout ce que pouvaient attendre d’autres corsaires les Loups de mer, boulonnais, ou autres.

François-Marie FOURNY vient au monde le 29 avril 1773. On trouve peu de données historiques sur ce corsaire ; on sait qu’il se marie à Marie-Louise WASSELIN, soeur du corsaire Pierre-Marie WASSELIN, le 23 Fructidor An VI( 9 septembre 1798 ). On sait qu’il périt dans le naufrage du lougre Bucaille le 24 novembre 1 808, alors qu’il remplace Jean FOURMENTIN, blessé.

Jean-Nicolas FOURNY prend le commandement du Curieux le 16 décembre 1 811. Il remplace ainsi Jacques SAUVAGE pour les armateurs CASTINEL et DUCARNOY. Ce navire fait naufrage à l’entrée du port de Boulogne février 1 812, et son patron quitte la carrière de corsaire.

Marc Jean-Baptiste FOURNY nait le 4 novembre 1 775, de Jean-Marc FOURNY et Marie DOSSEVILLE. Il est baptisé à Saint-Nicolas. A l’âge de trente-neuf ans, il commande L’Aigle, et avec ce bateau de soixante-dix hommes d’équipage, il capture seul, du 22 août 1 813 au 24 février 1 814 : le Brookbank ; le St John ; le Doubt ; le Santa Anna ; le London ; la Princesse ; le Spanish Patriot ; l’Elisabeth ; le Dispatch ; le Nautilus ; le Marie-Elisabeth ; le Mars ; le Polly. Dans la même période, il prend en collaboration avec Le Vautour du Capitaine DURAND le St Joseph de la Conception. Le montant total de la course ramène 1 135 254 Francs. Le navire a subi tellement d’avaries lors de tous ces combats, ces abordages, qu’on décide de lui en construire un autre. Sa coque est juste terminée lorsque la paix est signée, le Capitaine FOURNY termine donc la course le 25 février 1 814. Cette malchance lui vaudra tout de même de décéder à l’âge respectable de 86 ans, le 15 février 1 862. Il vivait à ce moment son veuvage d’Isabelle NOËL, et de Françoise FOURNY en deuxième noce, dans sa maison de la Rue du Moulin à Vapeur…

Pierre-Martin GAUVIN naît le premier avril 1 771 à DIGOSVILLE, non loin de CHERBOURG. Il se fixe plus tard à BOULOGNE-sur-MER, où il se marie le 15 Frimaire An VI( 05 décembre 1 797 )à Marie-Barbe TRUQUET. Il commande la Mouche( 63 hommes d’équipage )en Messidor An V pour l’armateur Louis FONTAINE.
Il périt en mer le 12 juillet 1 826, alors qu’il est de service dans la Royale à bord du Junon.
Josse GOGUEZ commande Le Sauvage du 27 août 1 810 au 22 février 1 811. La course est partagée par deux armements ; SAUVAGE-LASSALLE est le premier jusqu’au premier décembre        1 810. De là, c’est AUDIBERT Aîné et MOLEUX-CROUY qui prennent la main. Avec ses seize canons et ses soixante hommes d’équipage, Josse prend l’Asphalon, le Phénix, et enfin le Hawk, chargé de laines, de raisins, et d’huile.

Bibliographie : -Echec à NELSON -( Les Corsaires Boulonnais de la Révolution à l’Empire ). ABC2E

Webographie :

-http://www.descendants-capitainescorsaires.org/res_recherche.php

-http://data.bnf.fr/12007694/tribunaux_de_prises/

-http://fournetmarcel.free.fr/corsaires.htm

A SUIVRE…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s