Les Guénels.

Guénel

Guénel portelois

Dans les années soixante-dix, encore dans les années quatre-vingt, il se voyait souvent des enfants se promener par les rues, brandissant une betterave évidée, sculptée, contenant une bougie allumée. Ces quêtes avaient lieu le 24 décembre. Le lumignon s’appelait « guénel », et les enfants chantaient, de porte en porte, pour récolter quelques friandises et des pièces de monnaie. La chanson avait une mélodie proche de celle d' »au clair de la lune ». Ses paroles étaient celles-ci :
Au Guénel, Grand-père barbot,
Il a unventre comme un tonneau,
Il a mangé, trop de Haricots,

Au Guénel, Guénel,
Tioup et tioup et tioup,
Léchez vos écuelles,
Et lavez vos plats.
Si vos filles sont belles,
On les mariera.
Si elles ne sont pas belles,
Et bien, elles resteront là.

Le bon dieu
Passera par là,
Il dira « -Que fais-tu là ? »,
-« Je cueille des Violettes,
Pour les petites fillettes,
Je joue du violon,
Pour les petits garçons ! »…

Mais d’où venait une telle tradition, attestée sous d’autre formes en Picardie, et en Wallonie ? Le Boulonnais est l’un des derniers endroits qui a connu ce curieux comportement en France…

Pour nous aider à percer ce mystère, l’Étymologie ou la Géographie peuvent nous aider… « Guénel » dériverait de l’expression « Au Gui, l’an neuf », que l’on trouve au Moyen-Âge sous la forme « Aguilaneu », déjà.
Encore, on explique que le mot pourrait venir de « Gai Nel », corruption de « Gai Noël ». Il pourrait aussi trouver sa source dans la « Ganaye », cette part de poissons que le Patron donnait à chaque Marin lors du retour à terre. Pour les Hommes du bord, cette part, extraite de la dernière remontée du filet, représentait le « Gain ».
Rappelons-nous aussi qu’en vieux Français, « Mendiante » se disait « Hoguinele »( qui rapelle, après corruption linguistique, l’expression patoisante « Allaye à cuings », c’est-à-dire « Aller à l’aumône », « mendier » ) …

Mais il semble que ces explication s’éloignent du sens originel. En effet, la tradition n’est pas exclusivement boulonnaise, et ne se situe pas forcément, selon l’endroit, au temps de Noël.

Sachons que dans les diverses variantes locales, de belles différences existent. Ainsi à Lacres, les enfants fêtant « Guénel » revêtaient une soutane, et un chapeau pointu avant de se livrer à leur quête. Cette tradition-la a été observée anciennement à Hesdin de la même façon. Les luminions faits dans des Betteraves existent, de façon discrétionnaire aussi, dans des communes d’Irlande, du Canada, et de Nouvelle-Zélande…
… de peuplement celtique.

Dans l’évolution du langage due au temps, pensons que les sens de la quête, et que l’objet de celle-ci, ont pu se confondre, voire qu’ils ont pu interférer… La betterave creusée et éclairée, semble souvent effrayante. Elle trouve ses avatars lorsqu’on fête la Saint-Martin dans les Flandres, et encore dans les allumoirs connus dans certaines communes du Nord.

Légume de l’Hiver, qui disparaît quand les jours commencent à s’allonger… Légume qui pousse sous la terre… la Betterave serait-elle en rapport avec le monde des Enfers ? Les démons qui viennent sur Terre à la mauvaise saison en seraient chassés au Printemps. Le luminion serait donc bien un « diable », qu’il faut contenir, chasser… Ne représente-telle pas en Wallonie un croque-mitaine, qu’on appelle là-bas « Babou » ?

Ce qui est certain, c’est que les auteurs ayant travaillé sur le cas des Guénels les font remonter à très longtemps. Ces luminions servant à éclairer les pas des enfants lors de leur marche nocturne, servant aussi à effrayer les démons… seraient en quelque sorte les cousins des masques de Carnaval, qui comme eux, seraient investis de pouvoirs magiques.

La tradition remonterait à un temps que les moins de vingt ans… et bien, bien plus, n’ont pu connaître. Elle remonterait à un temps où… la Citrouille n’avait pas encore conquis le vieux monde. Elle nous relierait aux fêtes celtiques et païennes, serait la survivance de temps… immémoriaux.

Publicités

2 réflexions sur “Les Guénels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s