Tchéky Karyo au Carré Sam

Tchéky Karyo au Carré Sam

Tchéky Karyo au Carré Sam

Deux soirées magnifiques au Carré Sam, ces vendredi et samedi 23 et 24 octobre 2015, en compagnie de Tchéky Karyo…

Deux soirées pendant lesquelles le grand acteur a montré l’étendue de son talent, de sa générosité et de son envie de partage.

Lire la suite

Publicités

Lapin aux Pruneaux

( Comme à l’mode d’nouzautes ).

Lapin-aux-Pruneaux dans sa marinade.

Lapin-aux-Pruneaux dans sa marinade.

Le célèbre Lapin aux Pruneaux appartient à l’Histoire culinaire du Nord / Pas-de-Calais, et donc à celle de la Côte d’Opale. En tant que plat familial et traditionnel, sa recette s’adapte aux gens, aux occasions, à la saison, aux terroirs… Lire la suite

Deux frères Jackson à Boulogne

François et Christophe Jackson

François et Christophe Jackson

Dans le centre-ville, nous avons été surpris de rencontrer Christophe et François Jackson, qui nous ont parlé de leur tournée boulonnaise :

« On a fait un pari. Quand on fait un pari, on le tient, pour les gens avec qui on a parié, et pour rigoler. On en a pour quatre jour et on est au deuxième. On n’a pas trouvé de coiffeur. Ils nous disent qu’il y a trop de boulot.

Tout irait mieux si on rigolait plus !

Au fait, pourquoi les castors ont la queue plate ? »

A TRAVERS LE TEMPS… LES CORSAIRES DE BOULOGNE… Suite VIII

Le retour des corsaires en 1806 Maurice ORANGE

Le retour des corsaires en 1806 Maurice ORANGE

Nicolas-Antoine HURET vient au monde en 1 785. Il est le fils d’Antoine-Louis HURET et de d’Isabelle DELPIERRE.
Il commence assez tôt sa carrière dans la Marine. Il est novice en 1 802. Puis, il est incorporé dans le Bataillon des Marins de la Garde Consulaire, embryon de des futurs Marins de la Garde Impériale. Lire la suite

Vidéo : Le Calvaire des Marins de Boulogne.

Le Calvaire des Marins« Il y a trois  sortes  d’hommes  : les  vivants,  les  morts,  et  ceux  qui  vont  sur  la mer », Anacharsis (?)

Depuis des siècles, pour rappeler les périls qui guettent tous les marins, le calvaire domine, des falaises, la plage de Boulogne et veille sur l’entrée de la rade… Comme une mise en garde, comme une prière pour ceux qui sont en mer, comme un sanctuaire pour ceux qui n’en sont jamais rentrés et y reposent à jamais.

C’est un lieu chargé d’émotions, habité par les espoirs, les angoisses, les pleurs et les regrets, où chaque stèle rappelle le souvenir de frères, de pères, de fils, de maris ou d’amoureux disparus.

Lire la suite