Séisme, vous avez dit séisme ? Le grand tremblement de 1580.

Photo Fr3 Nord-Pas-De-Calais

Ce 22 mai 2015, un séisme de magnitude 4,4, sur l’échelle ouverte de Richter a été ressenti, la nuit dernière, dans le Boulonnais… Ce n’est certes pas la première fois, mais c’est l’occasion de nous intéresser au grand séisme qui secoua toute la région, et bien au-delà, en 1580, et dont l’épicentre se trouvait, dans le Pas-de-Calais.

Ce jour du 6 avril de l’an de grâce 1580, à 18h, les Boulonnais sentent la terre trembler…  De mémoire d’homme, on n’a jamais ressenti une telle secousse sismique, au bord de la Manche…

Mais, ce phénomène est-il si rare qu’il n’y parait ?

Selon les géologues et sismologues qui ont étudié ce séisme, s’appuyant en partie sur les travaux des historiens, la magnitude en était très honorable, estimée entre 5,3 et 6,9 sur l’échelle de Richter. La région ne se trouve certes pas sur une faille majeure de l’écorce terrestre, mais les séismes s’y produisent régulièrement. Et nos experts en grands tremblements s’accordent à penser que ces manifestations sismiques sont le résultat d’une faille profonde, à située à 30 km de profondeur sous la surface, qu’ils désignent comme la zone de cisaillement de l’Artois. Cette ligne de faille aveugle profonde se prolongerait à la perpendiculaire des côtes françaises de la Manche, bien que l’observation en soit particulièrement difficile et provoque régulièrement des séismes d’amplitude faible à moyenne…

Ce 6 avril, 1580, cependant, les habitants de Calais, de Boulogne, et leurs voisins d’Outre-Manche, vivent une soirée terrifiante !

Du côté français, dans le Boulonnais et le Calaisis, les destructions sont importantes et de nombreuses maisons et édifices sont endommagés. A Boulogne, la basilique Notre-Dame, gothique encore, est victime de l’effondrement de ses voûtes.  En Flandres, les sources rapportent des cas d’inondations dramatiques, liées à l’effondrement des digues de polders, bien que certains spécialistes évoquent la possibilité d’un tsunami. En tout cas, les marins témoignent tous, ce jour-là, de leurs difficultés à rentrer au port, tant ma mer se déchaîne…

Jusque Lille, on ressent fortement les secousses, qui provoquent notamment l’effondrement du clocher de Notre-Dame-de-Lorette. A Arras, à Béthune, à Douai, mais également en Normandie, des pierres pleuvent sur les passants, tandis que les cloches de la cathédrale de Beauvais se mettent à sonner le tocsin toutes seules. Jusqu’à Paris, les témoignages sont nombreux sur ce grand tremblement… De même, dans toute la Flandre, les cheminées s’effondrent, tuant au passage quelques Flamands. Et jusqu’à Cologne même, on sent la terre trembler.

Pour les Anglais, le souvenir en est également cuisant, au point qu’ils le désignent comme « le tremblement de terre de Londres ». Ce sont pourtant les villes côtières qui sont les plus touchées, comme Douvres, où une partie des maisons et des falaises de craie s’écroulent, tandis qu’à Sandwich, les arcs et le pignon du transept de l’église Saint-Pierre s’effondrent.
A Londres, en réalité, les dégâts restent bien modestes, et si l’onde est nettement ressentie, ce sont quelques dizaines de cheminées qui sont détruites. Quelques puritains, bien inspirés, y ont naturellement vu les effets de la colère divine devant le succès des théâtres, lieux de débauche et de subversion…

Plusieurs répliques, assez fortes, viennent, dans les heures qui suivent, faire tomber les pierres qui hésitaient encore, le lendemain à 5h du matin, et encore un mois plus tard dans le Kent…

Phénomène exceptionnel… qui, nous dit-on, fut pris en considération lors des constructions de la centrale nucléaire de Gravelines, puis du Tunnel sous la Manche, tout deux été conçus pour résister à un séisme de magnitude 5,9, soit l’estimation maximale que donnent les experts au séisme de 1580…

Espérons que la nature décide de respecter ce seuil fatidique, et donne raison aux experts, cette fois…

Effondrement des White Cliffs résultant du séisme de 1580, à Douvres

.

Publicités

2 réflexions sur “Séisme, vous avez dit séisme ? Le grand tremblement de 1580.

  1. Bon article, qui rappelle à tou(te)s que nous ne sommes rien, face à la Nature et à ces colères. Je suis content d’avoir pu entrer dans Saint Peeter, 425 ans après qu’elle fut endommagée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s