Actu ! Des Ferries à Boulogne ? Plus que jamais, la solidarité !

Le retour ?

Le retour ?

Dans un précédent article sur le légitime combat des travailleurs de MyFerryLink, nous avons expliqué les causes du conflit qui oppose la SCOP et Eurotunnel, à propos du rachat des navires par DFDS, et la suppression programmée de centaines d’emplois. Rien de très nouveau, à cette heure, pour nos amis calaisiens, qui ne lâchent rien, bloquent le tunnel et le port de Calais, et se montrent très courageux dans leur lutte… 
En revanche, nous constatons qu’en lieu et place de solidarité, l’arrivée des ferries à Boulogne a suscité bien des débats. Nous nous divisons lorsqu’il faudrait que nous soyons soudés, plus que jamais face à un désastre qui nous concerne tous ! Merci de lire, avant de réagir !

C’est avec joie que les Boulonnais ont vu arriver, dès mardi, les ferries de la P&O dans le port de Boulogne. Beaucoup d’entre nous se sont déplacés pour assister à leur accostage, ont pris des photos… Pour exemple, une photo de la Voix du Nord présentait un Boulonnais, les bras ouvert, devant la scène du grand retour. Mais personne n’est réellement dupe. Les Boulonnais savent pertinemment que ce n’est que temporaire.

Cette joie, on la comprend ! Pendant des décennies, le cœur économique de Boulogne a battu au rythme des ferries et du débarquement des touristes britanniques. Leur perte a engendré un traumatisme profond, et pas simplement une catastrophe économique. Cette dimension humaine nous touche profondément.

Mais il convient de rappeler que ce retour des bateaux n’est qu’un moyen de briser la grève des travailleurs de MyFerryLink, tout en réactivant de vieilles rivalités entre Boulogne et Calais… Cela s’appelle, et c’est un principe de gouvernement, « diviser pour mieux régner ! Ne nous laissons pas avoir ! Pourquoi ?

Blanc Nez Ferries 3

Dans le bras de fer qui oppose les travailleurs de MyFerryLink avec la direction d’Eurotunnel, et contre les vautours de DFDS, la lutte est déterminée, mais les armes ne sont pas égales.
Pour les travailleurs, TOUS les travailleurs, la grève est le seul moyen d’action, ainsi que le blocage des activités économiques. Ce sont des logiques financières qui mènent aux délocalisations, aux plans de licenciement, aux rachats, et aucune considération morale n’interviendra jamais dans les décisions des grands groupes. Leur seule « morale » est le profit ! Et ce profit, c’est le fruit de notre travail !

Pour les firmes, alors, une solution s’impose : Il faut briser la grève, par tous les moyens !

Et de préférence en montrant aux travailleurs en lutte que leur combat ne sert à rien puisque le trafic transmanche peut être détourné vers d’autres ports, dont Boulogne…

Quitte à créer de faux espoirs chez ceux qui, à Boulogne, ont subi les conséquences de choix politiques désastreux…

Il y a peu de limites à la marge de manœuvre de ceux qui prennent des décisions, bien à l’abri dans les bureaux cossus des sièges sociaux.

Nous ne devons pas céder aux appels revanchards et aux querelles de clochers ! 

  • Parce que, TOUS, nous sommes menacés par les plans de restructuration, les rachats, les délocalisations… Tous dans la même galère, et dans la même misère sociale !
  • Parce que les travailleurs de Calais ne sont pas responsables de la perte du trafic transmanche par Boulogne.
  • Parce que les travailleurs de Boulogne ne sont pas responsables des stratégies de délestage des compagnies sur les installations portuaires boulonnaises jusque là à l’abandon !
  • Parce que le seul moyen de combattre l’amoralité de ceux qui nous considèrent comme des pions est l’unité !

Et à ceux qui, on les comprend, se retrouvent bloqués dans les embouteillages de l’A16 et pestent contre la grève, nous rappellerons simplement ceci :

  • Nous sommes tous solidaires, parce que tous menacés ! Le cas de Findus à Boulogne en est un exemple ! Et combien d’autres encore !
  • Aucune lutte n’a jamais triomphé en ne dérangeant personne, et le but des travailleurs de MyFerryLink n’est pas de gêner les autres travailleurs, mais de défendre leurs emplois !
  • L’identité de notre région s’est forgée dans les luttes, et nous pouvons être très fiers de cet héritage ! Dans le Nord-Pas-de-Calais, nous ne sommes pas des bénis-oui-oui !

Pour toutes ces raisons, nous, les Vigies de la Hune, nous soutenons sans réserve le combat des salariés de MyFerryLink, et nous nous tenons à leur disposition pour relayer leur parole et leurs luttes !

« Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux »
Etienne de la Boétie, Traité de la Servitude Volontaire, 1548.

Blanc Nez Ferries 3

Publicités

2 réflexions sur “Actu ! Des Ferries à Boulogne ? Plus que jamais, la solidarité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s