Valentine Hugo, le Cygne de Boulogne

Valentine Hugo

Boulogne-sur-mer a aussi son Hugo… C’est Valentine Hugo, épouse de Jean, arrière-petit-fils du grand homme, artiste reconnue, à laquelle la ville a dédié les jardins de la Bibliothèque Municipale. Peintre, elle est une des figures emblématiques du surréalisme, amie de Marcel Proust, de Picasso, d’Eluard, et bien d’autres, mais surtout de Jean Cocteau, qui la surnomme « le Cygne de Boulogne », par référence à son cou long et fin… 

Valentine Gross naît à Boulogne, dans le quartier de Capécure, le 16 mars 1887, d’un père alsacien, professeur de piano, réfugié à Boulogne depuis l’annexion de l’Alsace par l’empire allemand en 1871. A la mort de son père par noyade, en 1903, le piano se tait, et sa mère, institutrice, l’élève seule Très tôt, la petite Valentine montre des dispositions pour la musique, la poésie et les arts, qu’elle étudie à l’école de dessin de Boulogne.

A partir de 1907, elle étudie les Beaux-Arts à Paris, puis entre dans ce cercle effervescent des artistes, poètes et écrivains d’Avant-Guerre. En 1913, c’est elle qui dessine, selon les désirs du danseur et chorégraphe Nijinski les célèbres costumes et la scénographie du Sacre du Printemps, d’Igor Stravinski.

06980-valentine-hugo-1945-theatre-costumes-dance-dancer-hprints-com

Proche du groupe des Six, constitué des compositeurs Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc et Germaine Taillefer, elle ne se départira jamais de cet amour de la musique, qu’elle doit sans doute à son père.

En 1916, en visite chez sa mère, rue d’Aumont, à Boulogne, elle reçoit son ami Jean Cocteau, alors ambulancier sur le front, à Coxyde, qui lui annonce ainsi son arrivée, dans un télégramme : 

Viens passer dix jours près de vous. Retenir chambre simple et proche Aumont. Arriverai demain jeudi, onze trente. Cocteau.

Avec elle, Cocteau visite la rue du Moulin-à-Vapeur, où elle est née, dans le quartier de Capécure et découvre Boulogne.

C’est en 1919 que Valentine Gross devient Valentine Hugo, en épousant Jean, peintre également. Avec lui, elle dessine les costumes des Mariés de la Tour Eiffel, ballet collectif composé par cinq des membres du groupe des Six, d’après un livret de son ami Cocteau, pour lequel elle réalisera aussi les costumes de Roméo et Juliette, quelques années plus tard.

Amante de Paul Eluard, puis d’André Breton, elle devient très proche des Surréalistes, mais pas en tant qu’égérie ! Même si l’histoire des arts a quelque peu oublié son nom, par rapport à ceux de ses célèbres amis, elle en réalise de nombreux portraits, illustre les œuvres de René Char ou encore d’Eluard, pour le recueil Hommes et Bêtes, et expose avec les plus grands : Picasso, Max Ernst, Marcel Duchamp, participant aux grands salons surréalistes et Dada…

Valentine, devant son oeuvre, La Constellation Surréaliste, photographiée par Man Ray, en 1925.

Valentine, devant son oeuvre, La Constellation Surréaliste, photographiée par Man Ray, en 1925.

Passionnée par la gravure, par la photographie, les décors et les costumes de théâtre, elle exploite tous les supports pour assouvir sa créativité hors du commun.

Mais Valentine tire le diable par la queue, souvent, et connait des périodes très difficiles, après son divorce d’avec Jean, mais aussi après le suicide de son ami poète, René Crevel, en 1935, et la dissolution progressive des Surréalistes.

Et cette misère la poursuit jusqu’à sa mort, le 16 mars 1968, le jour de son quatre-vingt-huitième anniversaire, à Paris, dans son appartement dont les fenêtres donnent sur la Place Victor Hugo…

Pour aller plus loin : Béatrice Seguin, De Valentine Gross à Valentine Hugo, publication de la ville de Boulogne-sur-Mer. Valentine Hugo, écrits et entretiens, Actes Sud.

Et aussi : http://www.lesechos.fr/17/02/2006/LesEchos/19608-523-ECH_mysterieuse-valentine-hugo.htm

Publicités

3 réflexions sur “Valentine Hugo, le Cygne de Boulogne

  1. C’est un magnifique article, qui rend à Valentine la place qui est la sienne. L’héroïne est bien trop souvent oubliée( il faut être une héroïne pour rejoindre les Surréalistes en ce temps ).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s