Vidéo – Clair de Lune sur le Port de Boulogne…

Edouard Manet, Clair de Lune sur le Port de Boulogne, 1869, huile sur toile, Musée d’Orsay.

Parmi les illustres visiteurs qui ont séjourné à Boulogne, lors de ses splendeurs balnéaires révolues, outre Charles Dickens dont nous venons de parler, nous pouvons compter Edouard Manet. Et c’est tout à l’honneur de notre ciel changeant, et de la lumière à laquelle il donne naissance, autant qu’aux scènes marines que le maître affectionne particulièrement.
Au cours de plusieurs séjours dans notre ville, son oeuvre s’est enrichie de son passage sur notre côte… Nous vous offrons un petit voyage en vidéo et en musique au cœur de ses œuvres boulonnaises.

Ce qui lie Manet à la mer n’est pas de l’ordre de l’admiration  contemplative.
Il aurait pu être officier de Marine avant que d’être peintre. Par deux fois, il a échoué au concours de l’Ecole Navale… Et à 16 ans, il s’est engagé sur un navire-école, dans un long voyage qui l’a mené jusque Rio de Janeiro.

Et dans les années 1860, dans le temps de sa maturité artistique, il passe plusieurs étés, avec sa famille, à Boulogne sur mer, entre 1864 et 1871, où il fréquente l’établissement des bains de mer. Il y réside notamment rue de l’Ancienne Comédie, rue, Victor Hugo, boulevard Sainte-Beuve.

Edouard_Manet_Boulogne_Jetee

La jetée de Boulogne.

Et s’il produit un certain nombre d’œuvres évoquant la mer et l’intense activité portuaire, ce sont aussi des scènes qui témoignent de la douceur de sa villégiature boulonnaise, comme Le Déjeuner à l’Atelier… Les courses hippiques d’Hobengues, à Wimille, haut lieu de la vie mondaine, l’inspirent également.

Des scènes proches de celles des impressionnistes, même si on ne peut pas considérer Manet comme « le père de l’impressionnisme ». Il a soutenu et inspiré ce mouvement, il a certes, comme les impressionnistes, provoqué le scandale, notamment pour son Olympia au Salon de 1863, plus encore que le Déjeuner sur l’Herbe ! Les chairs offertes et jaunâtres d’une courtisane, qui regarde hardiment le spectateur ne sont pas acceptables, et la critique se déchaîne contre la toile… Mais l’oeuvre de Manet est à part.

Avant de regarder la petite vidéo que nous vous avons concoctée, que dire des oeuvres boulonnaises de Manet, hormis le fait qu’elles sont celles de la maturité ?

Edouard_Manet Départ du Vapeur de Folkestone

Départ du Vapeur de Folkestone.

De la plus connue, Clair de Lune sur le Port de Boulogne, peinte en 1869, et qui décrit le retour, à la nuit, d’un bateau de pêche, on ne pourra que ressentir l’atmosphère nocturne et en admirer la lumière blanche qui éclaire la nuit, qui n’est pas sans rappeler celle de Rembrandt ou de Jongkind.
Mais ce retour au port répond à d’autres tableaux, peints pendant ses séjours, à la lumière du jour, sur un sujet qui l’inspire, La Jetée de Boulogne, dont la version la plus connue est née sous les pinceaux du maître, un an auparavant.

Il est aussi témoin des intenses activités transmanche du port de Boulogne, et nous offre en 1869, un Départ du Vapeur de Folkestone, sur lequel une foule se presse pour embarquer vers l’Angleterre, que Manet a visité l’année précédente.
En 1869, c’est également La Plage de Boulogne et ses joies simples qui l’inspirent.

Mais il ne peint pas, à Boulogne, que des marines… C’est aussi le temps du fameux Balcon, qui nous montre, à contre-jour ses amis Berthe Morisot, la violoniste Fanny Claus et en arrière-plan le peintre Antoine Guillement, croqués au balcon de l’hôtel de la Marine, et achevé dans son atelier parisien. La toile fut aussi l’affiche de la magnifique exposition qui, en 2011, permit de rassembler au musée d’Orsay une oeuvre aussi dispersée que riche, dans une grande rétrospective.

Edouard_Manet - Déjeuner à l'Atelier

Déjeuner à l’atelier.

Et dans son Déjeuner à l’Atelier, c’est un peu de son intimité domestique qu’il nous livre, avec au premier plan son fils naturel, Léon Edouard Koella Leenhoff, appuyé sur une table où sont placés des mets bien hétéroclites, huitres, café et armes… tandis qu’un homme fumant le cigare, son ami le peintre Auguste Rousselin dirige son regard vers une servante portant un pichet d’étain. Et le chat noir, déjà présent dans Olympia, fait sa toilette, sur une chaise…

*

Ce sont aussi des natures mortes en 1864, avec Les Fruits sur une Table, et des saveurs marines, avec plusieurs représentations de poissons, dont Rouget et Anguille.

« Un peintre peut tout dire avec des fruits ou des fleurs, ou des nuages seulement », affirmait Manet.

Et si le Bateau Goudronné a été peint à Berck en 1873, on ne peut oublier de l’évoquer. Le peintre, alors, est gagné par la maladie, et cherche quelque réconfort dans les cures de cette station…  et ses couleurs se font plus sombres.

Prêts pour un voyage en musique, au cœur des œuvres boulonnaises de Manet,
au Clair de Lune de Claude Debussy ? 

Rêvez bien, les Moussaillons !

Publicités

3 réflexions sur “Vidéo – Clair de Lune sur le Port de Boulogne…

  1. Edouard MANET… tant de peintres moins célèbres, moins illustres ont été attirés par la lumière aux jeux uniques de la région… beaucoup d’habitants des communes de l’agglomération continuent l’Art de peindre aujourd’hui. Il s’en trouve beaucoup à Wimereux, Equihen, Le Portel, Boulogne… le plus grand nombre a choisi de s’installer sur la côte. Pour les autres, ceux qui préfèrent le retrait de la mer, les monts de Saint Martin, d’Outreau, de Manihen ou les campagnes de Condette offrent tout un éventail des meilleures lumières terrestres. Merci pour ce bel article, la vidéo est une fois encore magnifique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s