» Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. » (Corneille, Le Cid)

3

Aujourd’hui, les Moussaillons, nous vous appelons à participer ! 

C’est l’idée générale qui a présidé à la naissance de ce site, que vous êtes de plus en plus nombreux à visiter ! Notre accueil parle de « site communautaire », et ce n’est pas pour rien… Nous pensons que chacune et chacun d’entre nous a des histoires à raconter, des richesses de souvenirs à partager, des idées d’articles à proposer, et nous souhaitons devenir le relais de cette parole. Comment ?

SONY DSCEn créant notre site, nous, les Vigies de la Hune, c’est avant tout une démarche participative que nous visions… Nous n’existons pas simplement pour vous faire lire nos articles et nous satisfaire de vos encouragements. Ils nous vont droit au coeur et récompensent le travail que nous avons entrepris…
Mais… ce que nous voulons avant tout, c’est de faire de tous ceux qui le souhaitent des témoins de l’histoire et de la vie de Boulogne et du Boulonnais, pour les écrire ici, tous ensemble !

Nous avons besoin de vos témoignages ! Quels que soient votre âge et votre expérience, vous avez tous à partager à propos de vos rapports avec notre ville et sa région…  Souvenirs personnels ou souvenirs familiaux, tout est histoire, et tous, chacun d’entre nous,  comptent pour le présent ! 

cropped-voiles5.jpg

Arrière-petits-enfants, petits-enfants, enfants de marins, d’ouvrières et d’ouvriers de salaison, des A.P.O., et d’ailleurs, de poilus de 14-18, de résistants, de syndicalistes… c’est à nous d’écrire notre histoire, parce qu’elle est riche. Et notre présent aussi.
Reprenons la parole, et construisons le récit ! A vos mémoires !

L’histoire du Boulonnais, c’est aussi la somme de tous les destins anonymes qui l’ont faite, sans y avoir forcément laissé un nom. Nous voulons mettre des noms et des prénoms, les vôtres, les nôtres, sur tous ces inconnus qui, par leur travail, leurs combats, leur idées, leurs projets, ont construit le présent…

Si vous souhaitez nous faire des suggestions d’articles, nous y répondrons aussi avec plaisir. Ce n’est pas que nous manquons d’idées, parce que la ressource est intarissable; c’est que nous tenons à répondre à vos attentes !

Et si, par manque de temps ou  pour toute autre raison, si vous ne vouliez ou ne pouviez pas (encore) rédiger vous-même ces précieux témoignages, nous le ferons, pour vous et avec vous, avec enthousiasme !

Alors, les Moussaillons, contactez-nous, sur notre page facebook, ou à notre adresse mail (lesyeuxdanslahune@gmail.com). N’hésitez surtout pas !
Nous vous attendons nombreuses et nombreux, parce que nous pensons que ce serait une belle aventure collective, et que c’est aussi ainsi qu’on fait l’histoire, au lieu de la subir.

Les Vigies de la Hune.

Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !
Pierre Corneille, Le Cid, acte 4, scène 3.

Photo F.D.

Publicités

3 réflexions sur “ » Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. » (Corneille, Le Cid)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s