1936 : Boulogne en grève !

Grève de 1936 aux Acièries Paris-Outreau (APO)

La grève aux A.P.O. en 1936.

En comparaison du mouvement de juin 1936, le mouvement social actuel est certes bien timide, malgré l’engagement sans faille de ceux qui luttent aujourd’hui contre la casse du Code du Travail… En revanche, dans notre univers étriqué, entre écrans et presse aux ordres, jamais la propagande du patronat n’a été plus efficace, éloignant tout un peuple des luttes qui ont forgé son identité…
Parce qu’elle est là, notre identité.
Nous sommes les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants de ceux qui ont lutté pour les droits des travailleurs, de ceux qui ont défié la troupe quand on tirait encore à balles réelles sur les manifestants, de ceux qui ont occupé leurs usines jusqu’à obtenir satisfaction, malgré les jours sans pain, de ceux qui ont résisté aux Allemands dès 1940 en refusant de descendre à la mine, de ceux qui ont été de tous les combats sociaux, dans une région qui a tant donné au pays tout entier… et pour qui la solidarité n’était pas un vain mot !
Solidarité avec les grévistes et leurs familles, y compris avec nos voisins britanniques, quand les camions affrétés par les syndicats français partaient de notre région chargés de produits de première nécessité, destinés aux mineurs anglais en lutte contre Thatcher dans les années 80…
C’est cette identité à laquelle nous tenons, faite de luttes, de solidarités, de rébellion, de courage, et non, comme on voudrait le faire croire, de rejet de l’autre. Nous sommes fiers de nos Boulonnais de 1936 qui se sont lancés corps et âmes dans le grand mouvement de grève de juin… Redécouvrons leur histoire, et la nôtre !  Lire la suite

Boulonnais en lutte !

La manifestation du 9 mars 2016, contre la Loi Travail, à Boulogne-sur-mer

La manifestation du 9 mars 2016, contre la Loi Travail, à Boulogne-sur-mer. (Photo Claire Blanpain)

Hier, 700 manifestants battaient le pavé à Boulogne pour exiger le retrait de la « loi travail », concoctée par la ministre El Khomri.

Travailleurs chômeurs, étudiants et lycéens se sont rassemblés dès 6h devant les locaux de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais puis à 8h au pont Marguet.

Après s’être réunis devant les locaux du MEDEF, situés en face de la gare Boulogne-Ville, ils se sont ensuite redus à la mairie, ou une délégation de syndicats et d’étudiants ont demandé audience au maire.

Mais c’est quoi, cette « loi travail » ?

Lire la suite