Sylvie, ballotineuse d’enfer !

Sylvie et ses collègues chez

Sylvie, au centre, chez Degrendele

Aujourd’hui, c’est à Sylvie que nous donnons la parole. Comme tant d’autres, ici, elle a été ouvrière de salaison dès l’âge de 16 ans.

Et, malgré la difficulté du travail, le froid qui ronge les mains, et les séquelles de ce labeur sur la santé, elle affirme encore, avec vigueur, que ce fut la meilleure période de sa vie…

Merci à celle qui fut – elle le revendique avec force – la meilleure ballotineuse de Capécure, pour avoir accepté de témoigner. « 22 caisses de ballotins à  l’heure, à la main, ce n’est pas rien !  » « –Quand je vois ta caisse de ballotins, c’est comme une boîte de chocolats », lui disait son patron.

Entrons avec Sylvie dans une époque révolue, où on ne crachait pas dans ses mains pour faire respecter ses droits.

Lire la suite

Deux frères Jackson à Boulogne

François et Christophe Jackson

François et Christophe Jackson

Dans le centre-ville, nous avons été surpris de rencontrer Christophe et François Jackson, qui nous ont parlé de leur tournée boulonnaise :

« On a fait un pari. Quand on fait un pari, on le tient, pour les gens avec qui on a parié, et pour rigoler. On en a pour quatre jour et on est au deuxième. On n’a pas trouvé de coiffeur. Ils nous disent qu’il y a trop de boulot.

Tout irait mieux si on rigolait plus !

Au fait, pourquoi les castors ont la queue plate ? »

André ou le secret du Phénix…

André dans son jardin...

André dans son jardin…

Sur la place d’Outreau, en quête d’images pour un article sur cette jolie commune du Boulonnais, nous avons rencontré une belle personne…

Il est venu à notre rencontre, pour nous demander si nous étions d’ici et nous conseiller d’aller photographier le monument aux morts tout proche… Puis nous avons découvert, grâce à André, le secret du Phénix…

Lire la suite

Gare de l’Est au Festival Het Lindeboom !

Gare de l'Est

Chaque année, le festival Het Lindeboom accueille à Loon-Plage des groupes et des artistes de « musique traditionnelle »… On y danse beaucoup, sur de la musique irlandaise, basque, occitane, bretonne.

Au coeur de cette belle programmation, cette année, nous avons pu entendre le groupe boulonnais Gare de l’Est. Bertrand (guitariste) et Olivier (violoniste) ont eu la gentillesse de nous rencontrer à la fin de leur concert, afin de répondre à quelques questions.

Lire la suite

Bonne tournée, les Fragueules ! Et merci pour ce que vous faites, et ce que vous êtes !

C'est parti pour la tournée d'été !

C’est parti pour la tournée d’été !

Les Fragueules ? On les a rencontrés et on peut vous dire qu’on a encore plus envie de les voir en concert, parce qu’on a bien compris que leur générosité et leur simplicité ne sont pas du marketing. Ce sont de vrais gens et des gens vrais, quoi ! On aime.

Avant de partir en tournée d’été, ils nous ont invités au Café de la Place, à Manihen, leur QG, où on boit une excellente Cuvée des Troll. Et c’était drôlement bien. On a parlé avec Will et Christophe surtout. Pas parce que les autres nous ont fait la gueule (ils sont tous super sympas) ou qu’ils n’étaient pas beaux (ils sont tous super beaux et belles !). Mais parce que ça s’est fait comme ça. On leur laisse la parole.

Lire la suite

Angélique (Boulogne) et Peter (Canterbury), archéologues passionnés !

Angélique et Peter

Angélique et Peter

« Cette reproduction à l’échelle 1/2 d’un bateau transmanche de l’Âge du Bronze, c’est l’aboutissement d’un projet et d’une longue collaboration entre le Boulonnais et le Kent.

C’est à ce jour le premier navire maritime connu ! Ça fait 3500 ans qu’on communique entre l’Angleterre et Boulogne.

Même si c’est une reproduction, on a utilisé des outils et techniques de cette époque, on a navigué sur ce bateau qu’on aime ! On voulait le ramener à Boulogne, pour que les gens qui l’avaient vu en exposition puissent le revoir et que les autres le découvrent ! »

Hélène, militante.

Hélène : Militer, même en vacances !

Hélène : Militer, même en vacances !

« Je suis ici en vacances, nous venons de Compiègne. Mais tous les étés, même en vacances, nous militons.
A la Fête de la Mer, et ce matin, dans un centre commercial, nous avons été bien accueillis par les Boulonnais. Dans cette région sinistrée, les gens que nous rencontrons nous parlent de leurs problèmes concrets… Les jeunes du chômage…  MyFerryLink à Calais, Findus à Boulogne…

Les capitalistes n’ont aucun contrôle sur leur machine qui s’emballe et ce sont les travailleurs qui paient pour leur stratégie à courte vue.
Et le sujet de la Grèce intéresse beaucoup les personnes, malgré la propagande qu’ils subissent. C’est le signe que les travailleurs peuvent et doivent se défendre ! Exproprier les capitalistes, exercer un contrôle collectif, par les travailleurs eux-mêmes, sur le système bancaire, sur les entreprises, ce n’est pas une utopie ! Faire en sorte que le logement, l’éducation, la santé soient gratuits, et faire cesser la privatisation progressive du secteur public, c’est aussi notre combat.
Ce n’est pas une charité de sortie de messe que nous voulons ! C’est la justice. »