Terlincthun, Verlincthun, Baincthun ? Mais qu’est-ce que c’est que tous ces pieds de -THUN ?!

Archers saxons. Reconstitution à partir des découvertes archéologiques, site de Vron, dans la Somme (Samara)

Non, ne vous y trompez pas, ce ne sont pas des villages d’ivrognes, qu’on désigne chez nous par l’expression « pieds d’thym » !

Les toponymes en -THUN sont nombreux, dans le Boulonnais ; on n’en dénombre pas moins de quarante-huit, villages ou lieux-dits ! On les trouve localisés dans un losange dont la pointe nord se trouve à Frethun, la pointe sud à Verlincthun… Mais d’où viennent donc ces étranges noms de lieux ?

Lire la suite

Publicités

La récapépète de mai ! Et en juin ? Ce sera encore mieux !

Basilique Notre Dame

Notre-Dame de Boulogne, un soir de mai 2015…

Ce mois de mai, premier mois des Yeux Dans La Hune, on vous a gâtés, les Moussaillons, et on continuera en juin ! En venant nombreux sur notre site, on peut dire que vous nous avez fait plaisir aussi ! Un grand merci à vous tous ! Et n’oubliez pas, surtout : si vous voulez qu’on traite d’un sujet particulier, ou si vous avez aussi des histoires à raconter, contactez-nous ! Il y a encore de la place à bord !

Alors, voilà la récapépète, la liste de tous nos articles parus ce mois sur le site, au cas où vous en auriez raté un… Bonne visite ou bonne revisite ! 

Lire la suite

Saint-Patrick, un Boulonnais ?!

 

(Saint-Patrick, vitrail de la Cathédrale du Christ de Lumière, Oakland, Californie, EUA.)

A Boulogne, le 17 mars, dans les pubs, on fête la Saint-Patrick avec une certaine ardeur, en même temps que les millions de représentants de la communauté irlandaise, dispersée dans la monde, au gré des déportations dans les colonies pénitentiaires britanniques, ou de l’émigration volontaire massif vers les États-Unis. Ce n’est évidemment pas une fête à connotation uniquement religieuse, mais un moment culturel fort qui unit, partout, une diaspora très attachée à ses origines…

Mais, si Saint-Patrick, Maewyn Succat, de son nom de naissance, évangélisateur de l’Irlande, était en réalité originaire de Boulogne-sur-mer ?

Lire la suite

Les frères COQUELIN, gloires à la Comédie Française.

Benoit-Constant, dit Constant COQUELIN, dit « COQUELIN Ainé » vient au monde le 23 janvier 1841. Son frère, Ernest Alexandre Honoré, dit « COQUELIN Cadet », nait le 16 mai 1848. Les frères COQUELIN ne se destinent pas au théâtre dans un premier temps ; leur père n’en veut pas entendre parler. Dans la boulangerie familiale de la Rue de l’Ecu, ils font leur apprentissage, en tant que mitrons. Ernest dira affectueusement plus tard de Constant, qu’avant d’avoir été un grand artiste, il avait été un grand « tartiste »… Lire la suite

Boulonnais d’adoption et artiste original : Eugène BLOT.

C’est le 14 novembre 1830 que nait Eugène BLOT, à Grandvilliers dans l’Oise. Son père, fabricant de pannes, s’était éloigné de la région d’Hesdin pour rallier un nouveau bassin d’affaires en Picardie. Eugène ne semble pas avoir fréquenté les Beaux Arts, mais a déjà officié en atelier à Dieppe, lorsqu’il s’installe à Boulogne-sur-mer en 1855. Le père travaillait dans le domaine du bois, son fils a choisi la terre cuite.

gamine

œuvre d’Eugène BLOT.

La vogue des bains de mer qui s’est développé pendant tout le XIX° Siècle fournit à Eugène une clientèle tant française qu’Anglaise. Ayant installé son atelier Rue Royale( aujourd’hui Rue Nationale ), puis Rue Thurot( aujourd’hui bas de la Rue Faidherbe ), il est « modeleur en plâtre » et « artiste statuaire » pour l’Etat Civil. Il changera encore d’endroit, pour arriver Rue de l’Ecu( l’actuelle Rue Victor HUGO ). Il travaillera donc pour la petite bourgeoisie parisienne, et pour les touristes anglais qui viennent profiter des bienfaits de nos bains de mer. Eugène s’est spécialisé dans la production de petites 

Lire la suite

Les quilles-en-l’air d’Equihen

Les Quilles-en-l'air du camping municipal d'Equihen

Les Quilles-en-l’air du camping municipal d’Equihen

Tout le monde les connait, dans le Boulonnais, les fameuses quilles-en-l’air d’Equihen. Les sept qui ont été reconstruites font, à juste titre, la fierté du camping municipal de La Falaise…
Mais, avant de devenir un atout touristique, elles ont une histoire, qui témoigne de la vie difficile des marins les plus humbles d’Equihen, trop pauvres pour se construire une maison. Remontons un peu le temps pour découvrir leur histoire.

Lire la suite

Les Guénels.

Guénel

Guénel portelois

Dans les années soixante-dix, encore dans les années quatre-vingt, il se voyait souvent des enfants se promener par les rues, brandissant une betterave évidée, sculptée, contenant une bougie allumée. Ces quêtes avaient lieu le 24 décembre. Le lumignon s’appelait « guénel », et les enfants chantaient, de porte en porte, pour récolter quelques friandises et des pièces de monnaie. La chanson avait une mélodie proche de celle d' »au clair de la lune ». Ses paroles étaient celles-ci : Lire la suite

Boulogne à la Belle Epoque : Une balade sur le front de mer !

Rue du Machicoulis

Rue du Machicoulis, un père et son fils.

Prêts à voyager dans le temps ? Nous nous invitons à une visite de Boulogne à la Belle Epoque ! Une balade en photos, de très beaux clichés qui témoignent d’une époque révolue… Certes, l’Epoque a été plus Belle pour certains que pour d’autres, mais ce n’est pas nouveau. C’était un temps, cependant, où l’on n’imaginait pas encore les épreuves que notre ville et ses habitants allaient subir au XXème siècle… Pour commencer la balade, c’est un quartier en partie disparu que nous visiterons, celui du front de mer. Vous reconnaîtrez peut-être certains bâtiments, mais il faudra bien de l’imagination aussi, pour comprendre ce qu’était ce quartier avant la Seconde Guerre Mondiale qui l’a presqu’entièrement détruit ! Bon voyage dans le temps, les Moussaillons ! Lire la suite

La Trinquette de ce week-end du 29 au 31 mai !

Bannière copyright

Bon, c’est déjà l’heure de la Trinquette… L’événement majeur, évidemment, c’est la réouverture de la Crypte de Notre-Dame… Mais au programme, vous trouverez aussi la Fête du Jeu, de la Danse, une chorale et du running, de l’artisanat du monde à Saint-Omer… De quoi sortir de chez soi, ce week-end encore !
Et on vous rappelle le principe, quand même : ce qui nous intéresse, ici, ce sont les activités de loisirs pour TOUS, et on ne parlera pas des spectacles et des concerts que beaucoup d’entre nous ne peuvent pas se payer…

Lire la suite