Expo : Saint-Martin libéré !

Guillaume, Christophe et Maxime : Des collectionneurs passionnés.

Une belle exposition a eu lieu ce weekend du 19 septembre 2015, salle André Condette à Saint-Martin-lès Boulogne.

Nous avons été accueillis par l’équipe organisatrice, constituée de collectionneurs avisés, qui ont su retracer l’histoire de la libération de la ville, grâce à des documents précieux et des objets de collection étonnants… Visite guidée !

Accueillis par trois collectionneurs passionnés, Maxime, Christophe, qui appartient à l’association Atlantik Wall Côte d’Opale Reconstitution 39-45, et Guillaume, de l’association, nous avons eu la chance de nous replonger dans les derniers moments de la guerre, dans la Commune de Saint-Martin.

Avec le concours des Amis du Patrimoine Saint-Martinois, nous avons suivi, heure par heure, les étapes de la libération du Boulonnais, avant d’admirer les nombreux objets de collections, dont certains très rares.

Quelques panneaux dédiés aux Résistants Saint-Martinois ont particulièrement attiré notre attention, richement documentés… Ainsi pouvait-on découvrir des noms d’hommes et de femmes qui ne doivent en aucun cas être effacés de nos mémoires : 

  • Isabelle Nacry, à qui le commandement du groupe FFI de La Capelle-Baincthun a été confié.
  • Raymond Masselis, chef du mouvement Libération-Nord du secteur de Boulogne-sur-mer.
  • Gabriel Hardy, membre, avec ses frères, ses père et grand-père, évadé quatre fois, torturé et finalement touché par une balle lors des combats de la Libération, le 17 septembre 1944.
  • Le docteur Emile Renaux, qui passa la guerre à soigner et réconforter, au sein de la Croix Rouge.
  • Le docteur François Cadart, ancien de 14-18, qui soigna en cachette des parachutistes anglais, et organisa des transferts de petits Saint-Martinois hors des zones de combat.
  • Jean Ravaut, brancardier, qui assura l’évacuation des habitants de Saint-Martin, et les soins aux blessés des bombardements.
  • Madeleine Berquez, ambulancière, qui devint infirmière après-guerre.
  • Le docteur Robert Devulder, chef de l’équipe médicale qui prit en charge les blessés des combats et bombardements.
  • Suzanne Capet, infirmière, qui fit preuve d’un courage sans faille pendant ces jours terribles des combats de la Libération.
  • Henri Duteil, membres des Francs-Tireurs Partisans, auteur de sabotages contre les lignes téléphoniques du secteur portuaire de Boulogne, fusillé par les Allemand le 10 février 1943.

Tandis que des images d’époque étaient projetées, nous avons pu découvrir, avec admiration, le fruit des recherches de nos trois collectionneurs, Guillaume, Christophe et Maxime Henry.
Au long des années, ils ont su rassembler des objets exceptionnels, dans les brocantes, lors des reconstituions auxquelles ils participent, ou sur les forums de collectionneurs…
Comme le précise Christophe, le hasard fait parfois bien les choses. Un laisser-passer de la zone portuaire de Boulogne lui est, par exemple, parvenu après avoir servi de marque-page dans un livre, acheté par son grand-père… Maxime, quant à lui, évoque le cas de cette croix du cimetière provisoire de Saint-Martin, qui apporte une dimension émouvante au sacrifice des soldats canadiens… Tandis que Guillaume évoque l’engagement de son grand-oncle dans ces combats de la Libération.

Une petite visite en image s’impose…

Saint-Martin, cité martyre touchée par plus de 400 bombardements, « a conservé intact son patriotisme, participant activement à la Résistance puis à la libération de son territoire »… s’est vue octroyer la Croix de Guerre avec Etoile d’Argent…

Divers objets ayant appartenu à des soldats allemands.

Cours de déminage de la Résistance.

Croix du cimetière canadien provisoire.

Guillaume et Christophe devant un artilleur de la Kriegsmarine en tenue de combat, un artilleur de la Kriegsmarine en treillis, un sous-officier des artilleurs de la Kriegsmarine.

de gauche à droite ; -Boîte de 7,92 mm en bandes pour la MG 42 ; au dessus, Appareil Normal de Protection allemand et son étui ; à côté, chargeurs-tambours pour la MG 42, et conteneur tactique pour deux chargeurs ; en dessous, deux canons de MG 42, l’un est dans son conteneur tactique, l’autre a séjourné dans l’eau. A droite de l’image, à partir du haut, on voit un Luger P. 08, un étui réglementaire pour pistolet automatique allemand, et une crosse de MG 42.

Fantassins canadiens. Le Tam O’Shanter sur la tête de l’un d’eux indique une formation de Highlanders. Au sol, un fusil-mitrailleur BREN, avec le harnais qui sert à emmener l’unité collective, des outils, nécessaire d’entretien, chargeurs.

Saint-Martinoise fuyant la zone de combat, équipée d’un appareil normal de protection (masque à gaz) dans sa boîte, fixé au landau, et à terre, bouteille d’eau de Seltz.

fantassin de la Wehrmacht, caisse de Stilhandgranate, le fusil du soldat est une Karbine 98. Le fusil à terre est un M. A. S. 36 français.

MG 42, étui réglementaire de pistolet automatique allemand, nécessaire d’entretien, munitions de 7,92 mm sur barette, Karbine 98. Au dessus de ce fusil : container de transport d’un canon de rechange pour la MG 42, container tactique pour 2 chargeurs-tambours pour MG 42, Boîte de bandes de munitions MG 42, appareil normal de protection allemand (masque à gaz).

Mitrailleuse MG 42 et son UC (Unité Collective).. En haut à gauche : talon de crosse de Moser Karbine 98. Sous la mitrailleuse, la trousse de cuir sert à transporter le nécessaire d’entretien. On voit son contenu à droite. Les porte-chargeurs derrière la mitrailleuse sont ceux de la Maschinenpistole MP 40 (Erma-Vollmer).

Publicités

4 réflexions sur “Expo : Saint-Martin libéré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s