Du Casino à Nausicaa !

Nausicaa, vue de la falaise.

Nausicaa, de la falaise de Boulogne.

Avec plus de 600 000 visiteurs par an, le Centre National de la Mer, ouvert le 18 mai 1991, est un lieu d’exception en Europe, et constitue un atout considérable pour le tourisme du Boulonnais.

C’est non seulement un aquarium, mais aussi un centre de culture scientifique et technique, dont la médiathèque et les programmes pédagogiques, ainsi que les expositions temporaires, font la joie d’un public varié, dans un espace de 5000 m².  13 millions de visiteurs, depuis sa naissance, premier site touristique de la région Nord-Pas-de-Calais, et deuxième au Nord de Paris derrière le Parc Astérix !

Mais revenons un peu sur son histoire…

Quand le maire de Boulogne, Guy Lengagne, parle du projet, pour la première fois, en 1981, il s’agit encore de rénover l’ancien casino de Boulogne, sans que l’ampleur du projet soit réellement perceptible, alors…

Le Casino de Boulogne, vu du minigolf, en 1962.

Le Casino de Boulogne, vu du minigolf, en 1962.

L’ancien Casino de Boulogne est un monument, pour les Boulonnais, et accueille alors toutes les grandes manifestations locales, des bals masqués d’enfants aux festivités les plus diverses. Construit à l’emplacement du fameux Casino d’avant-guerre, entièrement détruit par les bombardements, on y joue encore, d’ailleurs… Et on y nage aussi, puisque la piscine municipale de Boulogne y trouve sa place…

Lieux de promenade privilégiés, les Jardins du Casino constituent également un espace de loisirs apprécié… Et les objections à la destruction sont alors assez nombreuses, provoquant un débat public houleux.

D’autant qu’en 1982, il apparaît de plus en plus nettement qu’il n’est plus question d’une simple rénovation, mais d’un projet beaucoup plus ambitieux, auquel des océanologues renommés ont été associés. En ces temps où les effets de la crise, en même temps que la tertiarisation des activités, se font sentir, il est évidemment question de diversifier les activités de l’agglomération, en assurant la promotion du tourisme. L’emplacement, entre le port et la plage, est idéal.

Dès lors, le financement ne peut plus être exclusivement local et plusieurs acteurs partagent la note : une association loi 1901, créée en 1984, porte le projet, et la Communauté Economique Européenne, dès 1986, lui alloue la moitié des 140 millions de francs prévus… tandis que Grand-Rue, dans l’ancien musée, on commence déjà à élever les premiers poissons qui peupleront les aquariums.

*

Mais pourquoi  » Nausicaa  » ?

Aujourd’hui, pour qui connait un peu la mythologie grecque, l’origine du nom de notre Centre National de la Mer semble évident… Et pourtant, ce n’est pas tout à fait le cas ! Bon, vous avez sans doute deviné, non ? Il semblerait qu’il y ait quelques indices dans le titre de l’article…

(J. Flaxman, Nausicaa et ses servantes jouant à la balle, illustration d’une édition de l’Odyssée, 1810.)

La princesse Nausicaa est fille d’Alcinoos, roi des Phéaciens, ce peuple mythique de marins, mi-humain mi-divin. Elle apparaît dans l’Odyssée, et c’est elle qui, inspirée par Athéna, jouant à la balle avec ses suivantes, découvre Ulysse inanimé sur la plage, après le naufrage de son navire… Elle le recueille, le soigne, le présente à son père et lui procure un agréable, séjour, au point que son père Alcinoos propose au héros d’Ithaque la main de la jeune fille… Ulysse refuse et reprend sa route.

Il s’agit quand même d’un des râteaux les plus retentissants de la mythologie ! Pas rancunière, Nausicaa salue ainsi le rusé Ulysse, lorsqu’il quitte son île, dans le chant VIII de l’Odyssée :

 » Bon voyage, notre hôte ! au pays de tes pères, quand tu seras rentré, garde mon souvenir ! car c’est à moi d’abord que devrait revenir le prix de ton salut ! « 

Ainsi, le Casino devient Nausicaa, et les Jardins du Casino deviennent Jardins de Nausicaa… De quoi faire (un peu) taire les râleurs…

*

Le bassin des lions de mer.

Le bassin des lions de mer.

Depuis son ouverture, en 1991, le Centre National de la Mer ne cesse d’évoluer… Sa première exposition temporaire, sur le thème « La Mer et l’Enfant », est inaugurée en 1995… Et la surface d’exposition double dès 1998, passant à 4500 m². 4,5 millions de litres d’eau de mer !

Plus de 10 000 espèces d’animaux y sont hébergées, dont les stars incontestées sont les raies, sensibles à la caresse, les requins, mais aussi les lions de mer de Californie. Six cent personnes, aujourd’hui, peuvent prendre place dans ses gradins, rénovés en 2013 !
En 1999, l’UNESCO accorde au site la qualité de Centre d’excellence pour l’éducation à l’environnement marin.

De plus en plus axé sur la problématique de la sauvegarde de l’océan et du développement durable, le centre ouvre en 2005 la Maison Planétaire, où les caïmans trouvent une place privilégiée… Puis, après de nouveau travaux d’extension, ouvre Cap au Sud !, espace consacré aux mers australes, où s’ébattent les manchots du Cap…  Le dix millionième visiteur y est alors accueilli, dès 2007 !

Et en 2008, c’est encore une petite révolution, à Nausicaa, avec l’ouverture de Planète Nausicaa, qui propose des reportages interactifs aux visiteurs… Mais cette année-là, c’est aussi l’opération chirurgicale d’un pensionnaire du Centre qui défraie la chronique : un grand requin gris. Une première mondiale !

Le Centre National de la Mer, vu de la falaise.

Le Centre National de la Mer, vu de la falaise.

L’aventure ne semble d’ailleurs pas vouloir s’arrêter là, puisque la CAB, la Communauté d’Agglomération du Boulonnais, a décidé de faire de Nausicaa le plus grand aquarium d’Europe, projet confié à une filiale de DE VINCI… Est notamment envisagée la construction d’un aquarium de 9 500 m3 dédié à la faune du large, derrière d’une vitre de 20 mètres sur 5, dans un amphithéâtre.

*

Les citoyens que nous sommes, nous les Vigies de la Hune, nous montrons quelque peu circonspects quant à la gestion privée de grands projets publics à l’origine, et financés en partie par l’impôt, mais ceci est un autre débat…

Le site officiel du Centre National de la Mer : http://www.nausicaa.fr/

Le site officiel du Centre National de la Mer : http://www.nausicaa.fr/

Publicités

Une réflexion sur “Du Casino à Nausicaa !

  1. Même si je regrette infiniment notre bon vieux casino, je dois avouer qu’il a été remplacé par une structure d’une valeur inestimable, en termes de services, de convivialité… de beauté…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s