Equihen, fille sauvage de la Côte. (Vidéo)

Paysage d'ici, paysage d'ailleurs... à la Crevasse d'Equihen

Paysage d’ici, paysage d’ailleurs… à la Crevasse d’Equihen

Aux Yeux Dans La Hune, on y revient toujours, à Equihen.

Nous vous avons parlé, déjà, de l’histoire des fameuses quilles en l’air, témoins d’un passé de pauvreté, dans ce village de pêcheurs où la vie était rude, sur les falaises battues par les vents, ou encore des préventions d’Ernest Deseille vis à vis des Equihennois et Equihennoises, réputés pilleurs d’épaves… mais aussi de la lumière d’Equihen, qui a séduit de nombreux peintres, dont Gil Franco, qui y vécut.
Et saviez-vous que c’est pour Suzanne Gabriello, fille de l’artiste André Gabriello, que Jacques Brel a écrit « Ne me quitte pas » ? La villa Fa-Zou a été détruite, en raison des menaces d’effondrement, en mars 2015… Un pan de la mémoire d’Equihen qui s’est effacé…

Il était temps que nous consacrions à cette fille sauvage de la côte, devenue charmante station balnéaire, sans prétentions, une balade, en photo ! Prêts ? On y va !

Publicités

2 réflexions sur “Equihen, fille sauvage de la Côte. (Vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s