Mais qu’est-ce que la gainée ? Ca se mange ?

Chenal de Boulogne. Février 2011.

Chenal de Boulogne. Février 2011.

La gainée ? Il est bien possible que vous ne trouviez pas ce mot dans le dictionnaire ! Mais si vous êtes Boulonnais, il est probable que vous le connaissiez, et que vos papilles gustatives soient en train de pétiller, rien qu’à l’entendre ! 
Parce qu’en effet, ça se mange ! Et de préférence quand on est nombreux à table !

Avant de tenter de vous ouvrir l’appétit, avant que vous ne vous vous mettiez à saliver avec excès en pensant aux délices de la mer, voyons donc d’où vient ce mot…

La gaine, c’est le grand sac dans lequel les marins emportaient en mer leurs effets personnels… et dans lequel ils en rapportaient les trésors à leur famille, en le remplissant de poissons de toutes espèces, au retour au port. Par extension, c’est le plat traditionnel des familles de marins, dans lequel mijotent, dans une caudière, des poissons et des légumes de saison…

1 bateau

En effet, après la vente à la criée des prises de la campagne de pêche, les bénéfices étaient répartis, selon les responsabilités et l’emploi de chacun, entre l’armateur, le patron de pêche, les matelots et, au bas de l’échelle, les mousses, suivant une hiérarchie que décrit parfaitement Ernest Deseille dans L’Équipage du Bateau 101.

Mais, quand la campagne avait été mauvaise, le contenu de la gainée constituait le seul moyen de subsistance des familles de l’équipage. 

Et naturellement, en cas de pêche miraculeuse, la gainée constituait la base d’un marché informel du poisson, permettant aux marins d’améliorer leurs revenus. Bientôt, d’ailleurs, pour éviter ce marché parallèle, cet antique privilège allait être fixé formellement sur les fiches de paie des marins, où il apparaît encore aujourd’hui parfois.

patron

Alors… Vous voulez la recette, les Moussaillons ?

Il existe de nombreuses variantes de la gainée, et rien n’empêche d’ajouter certaines espèces de poissons en fonction de la saison !

*

Pour 4 moussaillons, il vous faut : du cabillaud (1 filet de 400 g), de la lotte (4 tranches), du merlan (4 filets) un litre de moules, 2 carottes, 4 pommes de terre, 2 poireaux,un oignon, une branche de céleri, du laurier et des échalotes, 40 cl de crème liquide, du beurre et un verre de vin blanc.

  • Éplucher les légumes.
  • Nettoyer les moules.
  • Cuire les pommes de terre à la vapeur.
  • Dans un faitout, faire revenir au beurre à feux doux l’oignon émincé, les poireaux, les carottes, le céleri. Saler et poivrer et ajouter le laurier et le vin blanc.
  • Ajouter la crème et les échalotes émincées, laisser mijoter 5 minutes.
  • Mettre la lotte et le cabillaud, laisser cuire 5 minutes.
  • Puis, ajouter le merlan, laisser cuire encore 4 minutes.
  • Ajouter enfin les moules puis couvrir et laisser cuire encore 3 minutes.

Et régalez-vous !

Et après manger, pensez à dire : Merci Les Yeux Dans La Hune !

La gainée des Cent Cravates, organisée chaque année par l’USBCO, au profit d’oeuvres caritatives.  Source : http://www.usbco.com/retour-sur-la-gainee-du-club-des-cent-cravates-de-lusbco-a2926.html

Publicités

2 réflexions sur “Mais qu’est-ce que la gainée ? Ca se mange ?

  1. merci pour cette recette, elle était délicieuse cette « gainée ».
    je suis un bon mangeur, « chu un bio bébé quoi », mais à mon avis c’est pour 8 personnes au niveau du poisson. Pour les légumes faudra en rajouter.
    encore merci.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s